Ouvriers de Saint-Nazaire
 La Star Ac 2005
 
L'envers du décor
 
De la bricole à l'œuvre
 La passion de l'automobile
 Militer pour exister
 Parlers ouvriers
 Nicolas et Ségolène 2007
 Le marché des services
 La libre Belgique Piaf - JD
 Militer au féminin
 Europe et main d'
œuvre 
 
Le parcours des étudiants

 Images pour une voix
 De classe au peuple
 

 Inter-dit sociologique
 Apocalypse à Manhattan
 En bordure de voix
 Sociologies ouvrières
 Ethos de la juste mesure
 Du commun du populaire
 Enjeu d'un dépassement
 Rapport à l'écriture
 Alter/anti-mondialisme
 
Peuple politique sociétal
 
Lieu commun s. sociales 
 
 Les peuples de l'Art
 Libre prétexte
 De Bretagne et d'ailleurs
 D'encre et de lumière
 En bordure de voix
 Compétences relationnelles
 Le sentiment esthétique
 French popular music
 Territoire et profession
 Espace, Temps, Territoires

 
  Rupture écologique sur le front des  manipulations sur l'humain    
     
  Retour des peuples  ?    
     
  Les milieux populaires    
  Du Non français à l'Eurpe oligarchique      
     
  Etude sur l'évènement 2005  
  Peuple politique  
  Peuple social  
  Peuple sociétal  
     
  Essai de sociologie politique.2009  
     
  New-York 2011   
  Eros turannos  
  Pays du mensonge ?  
  DSK  l'hyperbourgeois  
     
  A mes trois mères  
  A propos de l'abandon programmé du français dans la recherche  
     
  Un manifeste de fureur amoureuse  
     
  Joëlle Deniot 1997 La chanson réaliste. Colloque Lestamp Université de Nantes Photo jr.  
     
  Joëlle Deniot Sociologie de la chanson  La Chanson réaliste  Colloque Lestamp Université de Nantes 1997  
     
  Edith Piaf, la voix, le geste, l'icône Esquisse anthropologique Joëlle Deniot, illustrée par  Mireille Petit-Choubrac. Le livredart Edition Paris 2012 Une neuve socio-sémiologie de l'art.   
     
  Joëlle Deniot Sociologie de la chanson Edith Piaf La voix le geste l'icone. Lelivredart 2012  
     
  Encre et Gouache Mireille Petit-Choubrac Copyright Lestamp Edition-  Pour l'Edith Piaf de J. Deniot. 2012  
     
  En anticipation du cataclysme anthropologique d'Etat de l'année 2013  
     
  L'Eté du Lestamp 2012 s'est déroulé les 28 29 et 30 juin 2012 sur le thème Des Hommes Des Femmes  Inerties et métamorphoses anthropologiques.  
     
   
     
 
     
   Joëlle Deniot&Jacky Réault L'odyssée du sujet dans les sciences sociales Nantes 1, 2, 3 lt 2010  
     

 


 Tél :   06 88 54 77 34
 eMail: jacky.reault@wanadoo.fr

 



 


 















































































































































































































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 









 

 
 
Les communiqués annexes sur les
ouvriers de Saint-Nazaire ou la
Double vie
 
26 octobre 2019
Ouvriers de l'Ouest- II
 
1° Edition 1991 JR Lersco,  GIRI,- CNRS,  titre les ouvriers nazairiens ou la double vie, in Ecomusée de Saint-Nazaire, Saint-Nazaire et la construction navale.  Réédition 2006, site sociologie-cultures Actualisé, exclusivement pour la partie actuelle, depuis 2008 au fil de l'histoire présente. Dernière intervention 26 JANVIER 2015 -Edition web depuis 2006-2009
 
www.lestamp.com/livre.ouvriers.de.l.ouest.jacky.reault.l.ouest.bouge.t.il.htm  POUR LIRE, SELECTIONNER si nécessaire LES PASSAGES EN BRILLANCE Variantes  pour plus de confort de lecture, 

1°) sur ce site,  Cliquer ici ou 2°) réduite à l'article sur le très substantiel site référentiel du LESTAMP par Jacky REAULT 1991 alors directeur du GIRI CNRS Lersco 1971-1995, Giri 1984-1994, Lestamp ea Université de Nantes 1995-2004, Lestamp depuis 2004, Habiter-Pips UPJV  2008-2012
 
 
Jacky Réault Janvier 2015 
 
   Dernières publications de Jacky Réault co-fondateur du Lersco Laboratoire d'Etudes et de Recherches Sociologiques de la Classe Ouvrière (1971), il  a le premier formulé la conceptualisation des "mondes ouvriers" alternative à la "classe" dans l'édition du Colloque (1992) Crises et Métamorphoses ouvrières l'Harmattan 1995), que l'Encyclopedia Universalis emprunte sans citer ni redouter l'anachronisme ; Il a inscrit sur ce site en 2007 un autre article de référence, "Les ouvriers de la classe au peuple", actualisé les années suivantes... Cliquer ici
 
 
GILETS JAUNES FEVRIER 2019 
 
LE SECTARISME DELETERE DES "ZADISTES" DEBARQUE A
SAINT-NAZAIRE
 
 
"Politique et pouvoir : c’est Dallas chez les Gilets jaunes de Saint-Nazaire"      Emprunté à Breizh-info.com  16/02/2019 06:13
 
Après Saint-Brieuc et Dinan où les référents élus des Gilets jaunes ont été débarqués par leurs troupes il y a quinze jours, c’est maintenant Saint-Nazaire qui connaît des tensions entre Gilets jaunes. Un homme a été molesté sur un rond-point occupé. Au cœur du problème : non un « différent amoureux », comme l’ont trop vite avancé des médias locaux, mais des enjeux politiques et de pouvoir.

Un communiqué de la Maison du Peuple retrace un incident survenu le 11 février : « Dans la nuit du lundi 11 février, des faits d’une extrême gravité se sont déroulés au sein du mouvement des gilets jaunes du bassin nazairien… Une femme malheureusement bien connue du mouvement est entrée dans la cabane de l’Air Bleu, accompagnée de 2 hommes de main, de forte carrure appelés pour l’occasion ainsi que de 2 autres personnes. C’est dans le cadre chaleureux et familial de la cabane de l’Air Bleu, que ces individus se sont rués par surprise sur l’un des gilets jaunes présents, l’ont traîné au sol, et l’ont roué de coups. Les personnes qui ont tenté de s’interposer se sont vues elles aussi molestées. Les victimes cumulent aujourd’hui plus d’une dizaine de jours d’ITT ».

Au coeur du problème, non un « différent amoureux » comme l’a vite avancé la presse locale, mais des enjeux réels de politiques et de pouvoir. « Les gilets jaunes de Saint-Nazaire sont divisés en trois groupes – la maison du peuple, de tendance plutôt zadiste, proche de ceux qui ont été récemment arrêtés pour séquestration et violences en réunion – qui ont signé avec la Préfecture et ont des projets agricoles, les Gilets jaunes de Philippe Kerloch, qui sont en association et sont proches de la CGT, et ceux des ronds-points, plus proches de la base – des ouvriers et artisans nettement moins politisés et s’ils le sont, moins à gauche », nous explique un Gilet jaune mobilisé depuis le 17 novembre à Saint-Nazaire.

« En réalité, si la Maison du Peuple est très visible et qu’elle parle au nom des Gilets jaunes nazairiens, elle ne représente rien qu’elle même. Certains de ses occupants sont sur les ronds-points, ils contrôlent celui de Trignac qu’ils n’occupent pas du reste, et ça se passe de plus en plus mal tant avec les Gilets jaunes de base qu’avec ceux de Philippe Kerloch ». La Maison du Peuple a du reste annoncé ce samedi à partir de 8 heures la construction d’une nouvelle cabane.

Au sein de la Maison du Peuple, la situation s’est aussi tendue ces dernières semaines : « on a vu apparaître des commissaires politiques, qui décident qui a le droit de cité et qui peut parler, qui traquent les fachos dans toutes les paroles, qui décident en petit comité des actions. Très proches du mouvement zadiste, ils sont allés à Commercy [à l’assemblée des assemblées], un événement aussi très proche des zadistes, et ont annoncé qu’ils organisaient la seconde édition. Moyennant quoi il y a de moins en moins de monde à la maison du Peuple ».

Bien qu’ils squattent un bâtiment, les pouvoirs publics semblent vouloir attendre que le mouvement meure de lui-même plutôt que de les expulser au risque de les requinquer.  Pendant ce temps les relations continuent de se tendre entre la Maison du Peuple et la CGT, mais aussi entre la maison du Peuple et diverses personnes qui essaient d’accaparer le pouvoir… ou en ont tout simplement marre que l’on parle en leur nom et à leur place.

« Les Gilets jaunes étaient un mouvement contre le poids de l’impôt, pour qu’on écoute les volontés du peuple et pour libérer les citoyens. Résultat on se retrouve avec un grand débat inutile qui va déboucher sur des hausses d’impôts, et des commissaires politiques qui décident tout à notre place et préfèrent la violence inutile en manif à l’action réelle pour le peuple », constate un Gilet jaune nazairien. « Ils voudraient tuer le mouvement ou désespérer les gens qu’ils ne s’y prendraient pas mieux, car les causes du mécontentement sont intactes ».

Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine
 
 
LES VOEUX DU LESTAMP POUR 2019
 
Guillaume Budé par Jean Clouet, extraction des mains JR janvier 2019
 
 
EROS ET LIBERTE 
Trois essais de sociologie et d'histoire.
Paris Le Manuscrit 2014 avec J Deniot... Cliquer sur les images 
 
 
 
A Nantes à l'Université de 1968 à 2008, De Nicos Poulantzsas à Cornelius Castoriadis, deux ponctuations grecques grecques d'un itinéraire sociologique en France à Nantes (1968-2009). in A Mouchtouris, P Christias, Actualité de la pensée grecque. Paris Le Manuscrit 2014  
 
 
Pourquoi Saint-Nazaire s’en sort bien malgré la crise ?
 
Thierry HAMEAU Ouest-France –Commentaire (édité) de Jacky REAULT. Modifié le 11/09/2017 à 12:36 | Publié le 11/09/2017 à 07:44 - 1  
 
Symbole du dynamisme observé sur le territoire, la jeune usine de générateurs d’éoliennes (General Electric) Ouest-France  
 
 
Thierry HAMEAU Ouest-France  
 
Adossé à Nantes, Saint-Nazaire est le seul bassin industriel français en vraie croissance depuis la crise. Que signifie l’économie bleue ? Quels sont les atouts nazairiens ? Un débat tente de répondre à ces questions mardi 12 septembre.

« Saint-Nazaire avec Nantes, c’est l’économie maritime la plus dynamique de France, estime Paul Tourret, de l’Institut supérieur d’économie maritime Nantes Saint-Nazaire. On a un port ouvert sur le monde, un gros constructeur naval, une filière des énergies marines (éoliennes) en plein développement. J’ai calculé, cela représente 9 000 emplois directs. »10 % de l’économie bleue en France !

Pourquoi cette santé ? « Le fondement historique de Saint-Nazaire, c’est le port et la construction navale qui sont arrivés en 1857. Un ADN que le territoire a toujours su entretenir. »
 
 
Clé à molette et matière grise
 
Ici, avec Nantes à côté, on préserve la compétence à la fois des cols bleus et des cols blancs :« C’est l’équilibre entre la clé à molette et la matière grise », poursuit l’intervenant de la soirée de demain sur la croissance bleue. Certains grands acteurs ont conscience de cette force du territoire, mais pas tous : « Alstom, qui avait quitté Saint-Nazaire il y a quelques années, a choisi d’y revenir pour les EMR. Ce n’est pas un hasard. » Airbus passe par le port de Saint-Nazaire pour ses solutions logistiques.

Autre atout : la réactivité et la capacité d’innovation. « L’économie bleue promet du futur si on est capable de s’interroger en permanence. Saint-Nazaire, c’est 100 % d’international et de compétition. » Le chantier naval a su développer le concept d’usine intelligente. Avec les collectivités locales, un quartier du port est aussi en pleine transformation pour répondre aux besoins des industriels.

« Nous sommes un territoire naturellement fort, mais pourtant pas assez reconnu au niveau national, nuance Paul Tourret. Vu de Paris, Saint-Nazaire est une première zone de construction navale, en restant une seconde zone portuaire. » Un sujet sur lequel il faut travailler. « Le Havre s’est développé avec les entreprises installées le long de la Seine, même chose pour Marseille et le Rhône. »

L’arrière-pays économique de Nantes Saint-Nazaire ne travaille pas encore assez avec son port. Mais ça change peu à peu. Le terminal roulier (qui accueille tout ce qui roule) s’est développé et subit une vraie montée en puissance. D’autres quais ont été rallongés pour accueillir de plus grands navires. « Ce qui manque aujourd’hui, c’est peut-être de grands entrepôts logistiques et portuaires. À Marseille, ça représente 5 000 emplois, et peut-être 3 000 au Havre. »
 
 
Commentaires Jacky.reault  11/09/2017 - 18:03
 
Seuls ceux qui ne veulent pas comprendre que la transmission, (malgré l'incurie ou la malveillance des politiques accompagnant la désindustrialisation) d'une véritable culture industrielle polytechnique constitue le seul atout de survie dans l'euro-mondialisation, peuvent être étonnés de cet apparent miracle nazairien, par ailleurs multiplié par la valorisation (si mal aimée également des post-politiques), du trésor du potentiel marin de la France.

Ici ce sont les salariés, ouvriers techniciens et ingénieurs, qui, malgré, les sirènes nanto-estuariennes de "culture" d'Etat et de tourisme, ont maintenu cette ultime île des Trente Glorieuses dans notre pays. à laquelle tous les candidats présidentiels se croient encore obligés de faire signe en passant. Cependant, il serait un plus conséquent, du point de vue de la vérité, de ne pas oublier que toute cette maintenance historique résistant à l'euro-mondialisation, et à la désouverainisation de la France, reste précaire et peut basculer si ce qui reste d'Etat-nation finit par s'incliner sur l'exigence de mise en concurrence bruxelloise.

En clair, si l'Etat accepte de brader la souveraineté sur la compétence et la technicité de niveau mondial. En l'occurrence, c'est (provisoirement) en Italie que se joue le sort de toutes ces belles perspectives, et peut-être celui d'un dernier espoir de sauvegarde des bases économiques de la France, si ce dernier maillon à la fois symbolique et si réel, venait à céder. Bref un appel à la plus extrême vigilance doit accompagner cet optimisme par trop unilatéral quoique dans l'instant, mais dans l'instant seul, justifié (Lestamp)..  1°)
 
 
A Propos de
 
Les ouvriers de Saint-Nazaire ou la double vie - Ouvriers de l'Ouest -2  Workers of Saint-Nazaire in France or a double life West or France'Workers
 
De l'ex classe ouvrière à l'histoire et sociologie de la prolétarisation (achevée/inachevée), de la déprolétarisation et des acculturations populaires dans un milieu historique localisé, l'aire d'emploi nazairienne dans la Basse Loire Nantes-Saint-Nazaire au sein des sociétés de l'ouest français. Ce concept Siegfriedien a été ré-élaboré par Jacky Réault et donné comme cadre à son premier grand texte publié, resté seul en son genre, une sociologie spatialisée des mobilisations ouvrières tant privatives que collectives,, dans l'Ouest de la Contre-révolution, devenu celui de l'accumulation primitive continue (Claude Meillassoux) du capital lors des Trente Glorieuses.  Jacky Réault Ouvriers de l'Ouest, In ATP CNRS, L'Ouest bouge-t-il ? ... Nantes A Vivant, 1983 Cliquer ici
 
Article de référence sur le relatif   temps long y compris actuel nazairien, français et mondial, depuis sa première édition papier en 1991, épuisée, "Les ouvriers nazairiens ou la double vie"  est depuis en réédition  revue et complétée en 2006 sur   www.sociologie-cultures.com , tant sur les notes documentaires que sur les transformations des luttes sociales, le néo-municipalisme et l'intégration à l'estuaire culturel et politique d'une féodalisation centrée sur Nantes via l'estuaire de son aire d'hégémonie rampante sous le pouvoir socialiste.

Il doit être lu dans le fil d'Ouvriers de l'Ouest, la première et  plus vaste synthèse régionale sur la pluralité des milieux ouvriers dans l'espace français, accueilli par Pierre Naville qui y voit l'amorce d'une étude "en réseau" reléguant les entités désubstantialisées, notamment l'usine et de fait la "classe". Il  a été été intégré dans les grands ouvrages devenus  "classiques", de Bernard Kayser.

La Renaissance rurale, Michel Phliponneau in Yves Lacoste, Géopolitique des régions françaises, Gérard Noiriel, Les ouvriers dans la société française, voire, plus allusivement, voire plus allusivement, Bernadette Bucher, Descendants de Chouans Histoire et culture populaire dans la Vendée contemporaine, et très explicitement dans la sociologie politique des Briérons de Julian Mishi. 

Ouvriers de l'Ouest, seule mention régionale de référence dans l'article canonique de Michel Verret, Regard sur l'histoire de la sociologie ouvrière française, Politix n° 13 1990. réédité par Persée est utilisé et référé, (sinon admis dans sa critique d'un concept de classe réduit aux rapports de production), dans les trois livres classiques du fondateur du Lersco, autour de l'Ouvrier français comme dans son recueil Chevilles ouvrières.

Une actualisation permanente  de Les ouvriers nazairiens ou la double vie (Ecomusée de Saint-Nazaire, Saint-Nazaire et la construction navale. 1991)- Réédité en l'état en 2006 sur ce site et périodiquement actualisé. Voir, par exemple, la note [1] et la note  [50] ...et sur Nantes, pour lire aussi de J Réault, Nantes, l'excès la ville un essai d'identification, Cliquer ici News actualisées au 12 avril 2014, lire in fine.
 
 
 
Les métamorphoses de la municipalité nazairienne
 
- En surface ?
- Au sommet ?
- ou simplement comme symptôme, ...

Fournissent-elles une clé prospective plus assurée ?

Pour répondre en 2008, il faut paradoxalement revenir en arrière sur la question que nous posions en 1991 sur un avenir suspendu au devenir conjugué du 3° peuple et d'une CFDT historiquement versatile hésitant désormais sur son avenir. Notre question de 1991 était peut-être déjà devenue caduque, ayant sans doute été adjugée beaucoup plus tôt :.L'ange exterminateur, Edmond Maire secrétaire confédéral avait fini par sonner, avec l'entrée en mondialisation, sa trompette de fin de récré et brisé en 1978, le septième sceau. Ce sera pour beaucoup ici subjectivement apocalyptique, au profit de tous les gauchismes.

Avec le recentrage et l'épreuve peut-être pire de la deuxième gauche au pouvoir, l'illusion lyrique qui avait culminé dans la grève des mensuels de 1967, déjà bousculée par l'épreuve fantasme et de réalité de Mai 68 et  de l'Après-mai, fera place au réalisme plus ou moins souffrant (vieux pli chrétien?), du dissensus concurrentiel avec les deux autres peuples et syndicats. Il  ne sera plus désormais surmonté quelque peu que dans des moments défensifs. Malgré l'avantage  démographique puisé par les flux du troisième peuple, l'ascension d’un des hommes clés de la deuxième gauche, modalité nationale du Bloc catho, Claude Evin fut entravée par la conquête de la mairie par la synthèse républicaine du Chevènementisme pourtant minoritaire.

Le bloc laïc en perte de vitesse numérique fut puissamment aidé par le tropisme libéral et européiste devenant localement répulsif de la confédération CFDT avec des sommets de rejets populaires lors des mouvements nationaux de 1995 et 2003. Si la résistance bleu, sous sa forme municipale est devenue moins claire politiquement, la consolidation autour d’elle du Bloc Laïc n’est pas niable. Le devenir d'une CGT virtuelle (JR 1995 Colloque du centenaire de la CGT à Nantes), maintenue garda plus longtemps que le déterminisme sociologique  ne l'aurait laissé augurer, une réalité locale par l'effet survivant d'un volontarisme politique et d'une personnalité. Malgré des succès électoraux jusqu'au creux des années 2000, le bloc catho a raté à Saint-Nazaire, sa prise du pouvoir.

L'historique l'a emporté sur le sociologique en cette terre individualiste et, constante de l'histoire que nous avions sous-estimée en 1991, c'est la sacralité locale de la citadelle municipale et sa prise difficilement réversible qui joue sur un siècle désormais, le rôle dominant. Revenons donc à ce sanctuaire survivant ou plutôt à sa métamorphose en son inverse (?) selon une figure assez spécifique des sociétés du temps de la mondialisation ; la mairie socialiste de temps long (séculaire) avait d’abord  été garante de l’hégémonie des professionnels sur les sans qualités et de la puissance des citadins sur l’ensemble des ruraux puis, après capture suburbaine de la Brière, sur les ruraux extra-briérons des marges bretonnes et vendéenne.

La mairie développa sa fonction précoce de relais voire même d’anticipatrice de l’Etat de société salariale (Aglietta Brender) tendant à réduire certes les tensions internes mais de facto la politique à l’élection notabilitaire municipale redoublée dans une circonscription législative bizarrement coupée de l’aire et donc neutralisant encore le troisième peuple. Très modernisée la magistrature municipale actuelle s’autonomise du poids resté toujours relatif du premier peuple toujours plus prolétarisé, mais aussi du second suburbanisé, sur un électorat où croît  le poids des classes moyennes sinon supérieures il  tente de gérer un nouveau tournant culturel plus tendu, vingt ans après le virage de dé mémorisation nantais depuis 1988, vers la construction d’une image de communication neutralisée voire déréalisée ( littorale , océane ?) que sur la totalisation d’une histoire et la symbolisation de ses peuples fondateurs.

Sur ce thème l’émission, cruelle par son vide manifeste, et la novlangue cultureuse qui s’y est étalée de Télé-Nantes de l’automne 2006, condense t elle l’esprit du temps et la nouvelle réalité urbaine sinon celle de l’aire re marginalisée ?  Vers un Saint-Nazaire-sur-mer, identifié par ses touristes et ses bobos ?  L’« achat » en bloc de salariés des chantiers par un maître étranger en 2006 n’adjuge t il pas comme un destin déjà scellé la délocalisation à terme du dernier chantier français ?  les peuples ouvriers nazairiens seront cependant plus coriaces à réduire que l’industrie et la classe ouvrière nantaises dépecée et noyée dans la tertiarisation et désymbolisés par la politique du rien communicationnel de la mairie de 1989 branchée sur les classes culturelles parisiennes et européistes.

La mairie se coupant de son histoire - ce qui sera cependant difficile à adjuger-, peut certes profiter de la périphérisation des peuples qui touche toute les villes, mais l'histoire longue regorge d'exemple ou les peuples relégués loin des centres qui prétendent les inférioriser ou les rééduquer, par leurs médiateurs culturels, leurs sociologues et leurs notables clientélistes, resurgissent.
 
 
LES PEUPLES DE L AIRE DE SAINT NAZAIRE
L'ESTUAIRE ET LES BOBOS 2009 - 2013
 
La geste nazairienne contemporaine doit désormais se lire un fond social toujours surdéterminé par la précarité de la construction navale radicalisée par la mondialisation mais marqué par une pugnacité frondeuse de jeunes ouvriers et chômeurs autoproclamés "révoltés", assez exceptionnelle en France du 21° siècle. Au point que ni N. Sarkozy ni F. Hollande ne peuvent paraître se désolidariser de cet ultime bastion français de la grande construction navale.

A l'instar d'Edith Piaf dans un autre registre (lire à ce propos J Deniot), les ouvriers de Saint-Nazaire, nous apparaissent comme une icône politique d'une société dont le vouloir-vivre dénié par ses élites, doit pourtant être référé à cette sacralité historique même par ses piteux et désouverainisés post-polititiciens.

Ce  texte largement  revu et complété en avril 2006 pour une réédition sur les sites du Lestamp-Association, puis socialement et  politiquement actualisé en janvier mars 2009, a repris pour l’essentiel les analyses et les données et surtout les cadres interprétatifs d'une histoire séculaire à l'œuvre dans l’ouvrage épuisé Ecomusée de Saint-Nazaire, Saint-Nazaire et la construction navale. 1991 (Ed. Daniel Sicard.) Outre la mise en rapport des deux Blocs culturels nazairiens et des trois situations de prolétarisation, avec la polarisation politique autour du processus européen et des referendums, les adjonctions sont nominales et qualitatives et concernent principalement l’introduction et la conclusion. Les données chiffrées sont et restent « historiques » mais leurs ordres de grandeur reste globalement pérenne. L'ajout substantiel outre l'interrogation maintenue sur une dialectique entre mémoire ouvrière et expériences pratiques des pluriels milieux populaires, concerne essentiellement les métamorphoses du municipalisme nazairien replacé dans les ambitions et fantasmes d'extrême décentralisation - réféodalisation ?

L'estuaire saumâtre de l'acculturation programmée des cultures populaires de la Basse Loire.

Ce n'est qu'en 2007 et ici 2008 que nous avons explicité l'impulsion désormais affichée comme "estuarienne", entre la mairie de Saint-Nazaire et celle de Nantes et qui constitue à terme une tendancielle abolition de la première. L'impulsion vient évidemment de la singulière dyarchie politique et culturelle qui règne à Nantes entre le grand notable de l'Ouest monté à Paris, qu'est devenu le maire et Jean Blaise, son "complice" sur un quart de siècle, également "monté", si l'on ose dire. Ce dernier se présente comme le type idéal du narcissisme de l'autoritarisme hystérisés de de l'inculture militante qu'a engendré le culturel d'Etat (id est d'Etat et d'Etat culturel).

Ces traits sont certes en plus diffus devenus communs aux professionnels de la profession et notamment aux producteur d'"industries culturelles et créatives" (Traité de Lisbonne)  alias de divertissement économiquement et politiquement valorisable ? Le type d'homme nécessaire (Breveglieri, développant M Weber) de l'acculturation programmée (Bastide) des peuples, et de l'animation d'un  secteur culturel symboliquement et moralement mondialisé à la confluence des deux dépendances les pires du siècle, d'Etat national reféodalisé et de marché mondialisé, n'est-il pas  l'aventurier communicationnel - c'est à dire non seulement brassant le vide manipulateur activement nihiliste) sans diplôme ni véritable culture, ce vilain héritage de la domination aristocratique et bourgeoise.

Ce personnage véritable allégorie de la post-culture langienne à la fois triomphante (c'est celle de l'hyperbourgeoisie mondiale décrite par Denis Duclos, Monde Diplomatique Août 1998) et survivante dans la crise globale de (dé)-mondialisation (?), qui donne le ton d'une ville toute entière tendanciellement à tout l'estuaire, Saint-Nazaire compris, dont le maire de Nantes guigne dans son sillage comme une royauté quasiment indépendante dans l'Europe des régions et villes libres dans un nouvel empire romain germanique (?). Ce propos d'une "ville libre" a été explicitement avancé par un homme de main intellectuel dans la revue Place Publique N°2 et N° 4.

Tout l'"estuaire" est donc à penser comme une expérimentation in vivo d'une nouvelle forme de pouvoir d'un Etat culturel qui vise, sur les débris d'une nation et d'une culture française également dépecés,  à imposer un monopole de pensée, de culture de genres de vie (et pas seulement de "loisirs") programmés, jusque dans l'Université dont la dite politique culturelle tend à s'aligner sur le cultureux de la principauté féodale locale, reniant de facto sa millénaire fonction de transmission de l'excellence du savoir et de l'art. La Loi Pécresse, rédigée par des présidents d'Université en majorité liés aux féodalités locales "de gauche", vient de la livrer pied et poings liés à "une nouvelle servitude", pour reprendre l'expression radicale de Guy Bois sur la vraie nature de la mondialisation au sein des sociétés qui s'y abandonnent.

Les ouvriers nazairiens ces sur vivants et leurs organisations affaiblies mais moins qu'ailleurs, leur  Centre de culture populaire très déboussolé par l'inversions des ex politiques d'éducation populaire en leur contraire, normalisateur, peuvent ils encore définir une politique propre et dessiner un front de résistance nécessairement culturel et politique en un mot maintenir un estuaire d'activités de niveau mondial et un peuple fier, -de constructeurs de bateaux, d'avions, d'aliments nobles pour nourrir le monde, -et d'encore empaysés, voire de paysans.
 
 
(Incise 2009-Janvier 2019) 
 
Les universitaires et étudiants nantais ...
 
qui furent longtemps leurs alliés naturels,  semblent à des années lumières de ces enjeux fondamentaux au vu de leur façon de mener la grève l'hiver 2008-2009 contre le gouvernement et son ministre plus que contre leur propre maître niveleur  asservi à d'autres maîtres puis dans la plupart des mouvements suivants instrumentalises par des minorites.

Les étudiants professionnalisés, qui doivent faire stage chez les patrons de la culture retiennent immédiatement la seule leçon absolument donnée de la soumission verbale a l ordre societal mondialise  (2005-2017, Master EPIC  de J. DENIOT.)...
 
... SI LOIN  DU PEUPLE...
 
C'est qu'ils ne peuvent plus à Nantes s'adosser à un peuple résistant possible.

C'est Saint-Nazaire (expression de  toute son "aire" et d une memoire longue, qui malgré ses notables en voie de résistible estuarisation, reste en quelque sorte comme une capitale résistante des peuples des sociétés de l'Ouest français, et si les contr'offensives populaires qui, sur ces terres anarchisantes et communautaires à la fois ressurgissent toujours désormais sans la molle post-intelligentsia nantaise, ce pourrait bien être aussi contre elle qui a déjà tout abandonné de sa liberté intellectuelle et culturelle dès les années 2000 et ne récolte en 2009 que l'irresponsabilité à l'égard de l'université qu'ils détruisent, et des étudiants qu'ils dévalorisent.

Le seul bilan c'est la confusion politique, syndicale et culturelle et la défaite finale. À supposer que ce qui reste d'ambition nationale et de culture de l'excellence dans la Loi Pécresse, constitue une défaite -culturelle- eu égard à la nullité du nivellement cultureux dans la ville qui pourrait effectivement devenir capitale du "pays de la soumission" (le vote Macron en 2017) - à l'État culturel et à la mondialisation-, selon l'ambivalente mais forte formule d'André Siegfried qui ne pensait, et encore sans doute injustement, qu'aux campagnes de l"'Ouest intérieur" et à ses chouans méprisés.

Ceux-ci ne manquèrent pas de courage et d'honneur et ont donné au monde une superbe leçon de résistance nonobstant son ambivalence qui n'était en tout cas pas moindre que celle de la Terreur jacobine. Elle ouvrit la porte au compromis napoléonien qui consolida un ordre juridique qui, malgré la loi Taubira et les déconstructions macroniennes, n'est pas encore totalement dépecé..alors que surgissent les GILETS JAUNES
 
 
RETOUR DES PEUPLES
 
Les peuples de l'aire de Saint-Nazaire forts du concert irréductible de leur vivante et complémentaire diversité, de leur capacité intacte d'unification dans la résistance, ne sont pas prêts d'oublier qu'ils sont capables de faire, contre le vent mauvais du temps du monde et contre l'identité négative que prétendent leurs imposer leurs ex représentants, quand il le faut encore "classe ouvrière". Le vocable était beau et pourquoi n'aurait-il pas vocation à durer ici dans ce millénaire terroir de constructeurs de navires.

A un niveau d'indication modeste et très moyennement  enracinée dans la réalité sociale, il faut noter que lors du vote des militants socialistes nazairiens pour les différentes motions en novembre 2008, le choix logique du maire et des notables du département, (celui de l'oligarchie parisienne mondialisée ?) Bertrand Delanoë, a été infirmé par les militants au profit de la motion "de gauche" de Benoit Hamon. Evidemment  si le lien du parti socialiste version 2009 avec la  société réelle est peut-être moins ténu à Saint-Nazaire qu'ailleurs, il ne faut pas trop s'illusionner sur la signification de ce vote mais pas non plus le mépriser.

Le poids local d'une politique du peuple latente reste fort et l'alliance entre J Marc Ayrault Jean Blaise et Joël Batteux pour une royauté bobo sur tout l'estuaire au profit du premier n'aboutira pas si facilement Sauf à penser la totale périphérisation rurale et rurbaine des modes ouvriers qui est loin d'être achevée ou un cataclysme que la mondialisation et sa crise ne rendent pas forcément impossible, la disparition des deux grands chantiers ? Précisément les puissants collectifs ouvriers qu'ils regroupent encore font plus que se survivre.

Le 29 janvier 2009, lors de la plus grande mobilisation salariée peut-être de tous les temps en un jour, à l'échelle française, donc sur la scène de la nation, ne voit-on pas devant les grilles de la sous-préfecture restées closes pour la délégation syndicale, un bon millier, sur les près de vingt-mille assemblés, chercher et trouver le contact de guérilla urbaine, avec les CRS, pendant quatre heures, rejouant la scène ouvrière identitaire de 1955[47] Le 19 mars c'est bis repetita, en moins nombreux plus court, mais plus intense. Des barricades ont surgi in fine. L'anachronisme est peut-être tenable en attendant les mots nouveaux que ces vivants pourraient donner, dans le souffle de leurs nouvelles mobilisations, à quelque nouvelle identité collective que requièrent les temps terribles mais ouverts de la dé (?) mondialisation.[48].

le 17 Novembre 2009, le Journal Presse Océan, annonce "Navale : un plan de départs volontaires, aux Chantier naval nazairien" désormais affublé par son propriétaire du doux nom de STX. Ce qui est sûr c'est qu'il n'y a plus de commandes et que l'Etat français ne bouge pas. "Une première étape pour réduire les effectifs sans faire trop de bruits (les syndicats)", actuellement de 2500 salariés alors que déjà 250000 heures chômées sont annoncées jusqu'en février.
 
 
Lorsque vient le moment (septembre, novembre 2010) de traduction politique française da la grande crise de la mondialisation, avec la question des retraites et plus généralement la demande des comptes de l'électorat populaire de Nicolas Sarkozy ( Jacky Réault Nicolas et Ségolène 2007, ou le mystère de la dame de Vix) , non seulement l'unanimisme nazairien des temps tragiques produit des mobilisations massives approchant les 20000 manifestants réguliers, mais de manifestation en manifestation, et malgré une cruelle répression judiciaire qui touche essentiellement de jeunes ouvriers et chômeurs, la phalange de ceux qui en fin de manifestation cherchent l'action directe contre les bâtiments symboles du pouvoir et affrontent physiquement la dure violence légitime de la police, croît régulièrement de quelques dizaines au début de l'année, ils approchent le millier en fin octobre.

Dans une interview à Presse Océan en date du 4 octobre 2010 de Philippe Cussac, Directeur Départemental de la Sécurité Publique, il avance le chiffre de 91 interpellations dont les 3/4 à Saint-Nazaire avec une composante de 41 % de jeunes gens mineurs. Sans aucune composante ressortissant des phénomènes de banlieue ethnicisée, cet engagement juvénile populaire dans une culture de contestation politique par l'action de rue est très exceptionnelle en France. Les insurgés de 1955, auraient donc transmis une mémoire à leurs petits-enfants ? Cette identification ne viendra en tout cas pas de Nantes et de sa scène nationale détournée comme "lieu (du culturel) unique". Elle sourdra encore moins du saumâtre estuaire qui en émane, celui du temps de cerveaux de touristes disponibles pour les animations, de la bien-pensance du rendu radicalement risible "art contemporain", et du capitalisme culturel d'un pays de la soumission parce que devenu celui du mensonge (culturel) déconcertant49]. Elle ne peut venir que d'eux-mêmes et de leur capacité à rester sur la scène nationale, la seule qui se souciera jamais de leur avenir, celui de titans travailleurs libres qui forgent le jour nos navires et nos avions et sont la nuit sur leur domaine de vie empereurs en leur royaume.   
 
 
Les ouvriers nazairiens - puissent-ils rester - notre double vie ?
 
 
  Jacky REAULT Paris 2014 


Révision globale compléments documentaires notes et réédition sur site, avril 2006, Actualisations contemporaines depuis 2007, dernière intervention 2014
 
Toutes les photos insérées avaient été choisies pour l’éditeur par Thérèse Dumont (Saint-Nazaire, Ecomusée 1991)
 
Note liminaire nov. 2008 Septembre 2009

On offre ici la réédition, copieusement complétée pour les données contemporaines en 2006-2007, de notes documentaires et de définitions de concepts non intégrables à l'édition originale et largement enrichie, in fine et clairement séparée, de l'actualité politique et sociale de 2008-2009,  de cette synthèse historique et sociologique, devenue introuvable dans son livre d'origine épuisé, Les ouvriers nazairiens ou la double vie in Saint-Nazaire et la Construction navale. Ecomusée 1991, en la présentant en sous-titre comme Ouvriers de l'Ouest II.

Cet emboitement d'ouvrages vise à clarifier pour le lecteur le cadre spatio-historique* d'intelligibilité plus général dans lequel il se situe : la synthèse générale des classes, milieux et cultures ouvrières des sociétés de l'Ouest de la France des Trente glorieuses à l'orée de la mondialisation déjà désignée et analysée, sollicitée par l'ATP du CNRS, OCSC et encore disponible en librairie :  Jacky Réault, Ouvriers de l'Ouest, in ATP CNRS O.C.S.C. L'Ouest bouge-t-il ? Vivant Editeur, Nantes 1983. *Nous avons évoqué plus haut le cadre théorique d'une socio-anthropologie de la prolétarisation
 
www.lestamp.com/livre.ouvriers.de.l.ouest.jacky.reault.l.ouest.bouge.t.il.htm
 
 
Ouvriers de l'ouest, la synthèse générale des classes, milieux et cultures ouvrières des sociétés de l'Ouest de la France des Trente glorieuses à l'orée de la mondialisation déjà désignée et analysée très explicitement dès 1984 a été sollicitée par l'ATP du CNRS, OCSC et est encore disponible en librairie :  Jacky Réault, Ouvriers de l'Ouest, (-I-) in ATP CNRS O.C.S.C. L'Ouest bouge-t-il ? Vivant Editeur, Nantes 1983. L'éditeur semble avoir disparu.

L'article de J Réault a notamment fait l'objet de critique par R Tréanton dans la Revue Française de sociologie, il a été largement utilisé par BH Moss, Workers and the Common Program ( 1968-1978),  Michel Phliponneau (Géopoligique des régions françaises direction Yves Lacoste, - Tome L'ouest), Gérard Noiriel Les ouvriers dans la société française, Bernard Kayser, La renaissance rurale, Michel Verret etc... et a fait l'objet d'un échange de correspondance avec Pierre Naville. Il était indiqué aux étudiants comme ouvrage de référence au Département de sociologie de Nantes, au temps où régnait une culture de pluralité scientifique et un regard vers les sociétés réelles.

Cet article n'a pas d'équivalent dans l'espace des sciences sociales françaises tellement rétives au découpage par les régions historiques et/ou anthropologiques. Hommage du vice à la vertu le succès du concept a induit son pillage et notamment, sans la moindre citation dans un ouvrage dont le titre reprend intégralement le sien, Sociologie du monde politique d'ouvriers de l'ouest, pourtant rédigé à ses côté à Nantes même pour une thèse dirigée par un collègue tellement proche, qu'il avait en 1981 besogné à son compte, dans un article publié dans les Cahiers de l'Observatoire du Changement Social et Culturel, notre texte problématique de 1971, sur le même terrain... Le plagiat est bien antérieure à l'ère du copié/collé. 

Le cadre du cadre, les traits sociaux-spatiaux des mondes ouvriers de l'ensemble de la France, s'inscrirait enfin dans un Cahier du Lersco qui, constituant une expérimentation méthodologique (une analyse en composante principale reliée à la cartographie d'un gros corpus de variables de toutes pratiques accessibles)  n'avait eu qu'une diffusion limitée, mais que nous allons également rééditer Formes de vie ouvrière et écosystèmes sociaux de reproduction. Lersco-CNRS Université de Nantes. 1989, ainsi qu'une édition actualisée de Ouvriers de l'ouest -I- Le complément historique et sociologique de cette synthèse nazairienne est l'article plus historique intitulé J Réault, Les Trente glorieuses de la CGT nazairienne et les aléas de la mondialisation, in Claude Geslin (dir.) La CGT en Bretagne un centenaire.  Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest.T 102 1995-3 Presses Universitaires de Rennes, p 163-188
 
 
 
Jacky Réault, L'usine des Batignolles à Nantes. L'histoire d'une usine au 20° siècle, L'usine La "vie".  in Norois Revue géographique de l'ouest et des pays de l'Atlantique Nord. Octobre-Décembre 1981 N° 112, pp 661-673. est disponible in extenso sur :
www.persee.fr/web/revues/.../noroi_0029-182x_1981_num_112_1_4006.      

Nous avons condensé dans cette monographie polydromique de l'usine des Batignolles à Nantes, un type idéal étonnamment adéquat à son concept, si l'on ose cet hégélianisme, du genre de vie (géographie humaine durkheimienne) de prolétarisation achevée dans le salariat (JR 1992) au 20° siècle. Entre Trignac, Erbins à Saint-Nazaire, et exclusivement les Batignolles à Nantes (usine tôt repérée comme bastion rouge virtuel par l'Internationale communiste  qui y délègue Charles Tillon, (On chantait rouge), l'un de héros de la révolte des marins de la Mer Noire refusant la guerre à la révolution soviétique.

La Basse Loire des ouvriers possédants de notre prolétarisation inachevée ( JR 1977),  offre   l'épure paradoxalement la plus  la plus polarisée dans des espaces contigües, du mode de prolétarisation des formes de vie ouvrières réduites au salaire et à la précarité du seul salariat.     Sur les écosystèmes sociaux (Jacky Réault Lersco Nantes, 1989) de la prolétarisation croisant les espaces du développement à ceux des fondamentaux anthropologiques voir cette carte synthétique empruntée à notre article "Nicolas et Ségolène", appliqué aux Présidentielles de 2007, réédité sur ce site. Copyright. Nantes Lestamp 2010.
 
 
Nous empruntons les systèmes familiaux à E. Todd, dans notre problématique des écosystèmes sociaux (populaires) du développement. (JR Lersco 1989). Carte synthétique extraite de "Nicolas et Ségolène..." (Sociologie des présidentielles et formes de prolétarisation J Réault 1989, 2010.) Cliquer sur la carte pour accèder à l'article  ou Cliquer Ici   
 
 
 
 
 
Je ne laisserai pas tomber les Chantiers de l'Atlantique"
N Sarkozy, Le Monde 3 Juillet 2010  Sarkozy
 
Un point à la veille du premier tour des élections présidentielles. Le 5 avril  l'annulation de deux commandes de paquebot sonne-t-elle l'heure du couperet fatal pour N Sarkozy comme pour les Chantiers ?

Comme en 2006-2007, Nicolas Sarkozy est passé par les Chantiers dire la solidarité de l'Etat français avec son industrie et spécialement avec le dernier grand Chantiers naval en  France, dont le capital est détenu à 66,6% par STX Europe (filiale du sud-coréen STX Shipbuilding) et à 33,3% par l'Etat français. (AFP), suite aux 9% apportés le 15 juin 2008, suite à "un accord de partenariat avec le Sud Coréen STX Shipbuilding, actionnaire de référence du groupe norvégien Aker Yards, lui même actionnaire majoritaire de l'entreprise française" . La Tribune13 juin, titrait alors "Paris bloque toute délocalisation des Chantiers de l'Atlantique, tandis que  Le Monde 14 juin 2008 faisait la fine bouche: " L'Etat remet un pied aux Chantiers de l'Atlantique".

L'accueil a été poli et attentif mais probablement plus froid qu'en 2007; Il est vrai que désormais sévit un chômage partiel rampant. 9.000 jours de chômage partiel ont été annoncés en mai et juin pour faire face au creux de charge liées aux faibles commandes de 2011, par le directeur des Ressources Humaines sui porte le nom d'un ancien dirigeant syndicaliste CFDT des années 50-60. Ce chômage partiel touche également les salariés "du secteur de la production" (7400)  soit selon la CGT un jour et demi par semaines pour les 550 salariés concernés et les autres (1600). Est-ce l'AFP la direction du chantier ou la CGT où ce propos a été collecté, ou les trois qui vaporisent ainsi (selon l'expression de 1984) le mot ouvrier ? Le passage de N Sarkozy avait certes été accompagné de l'annonce de plusieurs commandes en janvier 2012, mais il faut une bonne année pour qu'elles se transforment en charge de travail productif.

Parmi ces commandes la plus intéressante est un porte-hélicoptère destiné à la Russie de Wladimir Poutine alors que la gouvernement français, notamment dans les formulations pourtant légèrement "faux-cul" d'A Juppé, a semblé participer de la campagne planétaire d'origine principalement occidentale et américaine, qui appuie dans un a priori malveillant toute minorité politique anti parti majoritaire quoique nul ne conteste que, fraudes marginales exclues, le scrutin qui a réélu W Poutine lui a effectivement donnée une majorité absolue démocratique. Le moment de bien-pensance-va-t'en-guerre, concernant son allié syrien, n'est pas pour arranger les choses, quoique depuis la diplomatie française ait fait un pas de clerc.. Gare à la politique schizoïde, écartelée entre les intérêts de la France et de son industrie, et le refus américain de temps long à se résoudre à voir la Russie devenir une puissance souveraine et développer ses transformations politiques à son rythme et en toute indépendance.

Dans ce débat de fond les syndicats restent étonnamment silencieux, et l'antisarkozisme de scène de la confédération CGT ne favorise pas une parole authentique en Basse Loire quoi qu'il y ait tout à craindre d'une plus grande inflexion de la politique antirusse, de la part du candidat Hollande s'il était élu et qui plus est sous le double contrôle des champions de la bien-pensance droit-de-l'hommiste, Bayrou et les Verts, et pour ces derniers assortie d'une véritable phobie d'identité négative maladive à l'égard de toute affirmation d'un intérêt national français. Quant à l'industrie, elle constitue pour eux une survivance. La  sous-charge de n'arrêtera qu'en Août 2012 soit après les Présidentielles.

Leur vote présumé serait un bon indicateur de la capacité de N S à réitérer son exploit de 2007. L'inconnu étant, cette fois-ci le report des voix Mélenchon, dont la facticité pseudo-populaire des propos pourrait ne pas garder jusqu'au bout son actuelle efficacité qui à ce jour semble cependant atteindre un palier. Le PCF n'a jamais eu de forces ici que dans des bulles prolétariennes (Trignac) ou au contraire très possessionnées, tardivement en Brière, adossées au territoire, quant au FN, il souffre ici de la conjonction des deux grands universalismes, catholique et socialiste et de l'absence d'expérience concrète de l'acculturation antagonique en l'absence de populations significatives d'immigrés.

L'armateur norvégien Viking River a annulé la commande de deux navires de croisière haut de gamme ( La presse du 5  avril 2012)

On pouvait croire que le combat serait indécis lors du second tour, mais l'annonce le 5 avril de l'annulation de deux commandes de paquebot, qui renvoie sur fond de chômage partiel déjà instauré, aux pires heures de la précarisation du chantier, risque de faire basculer dans l'abstention ou le vote Hollande, à moins que N Sarkozy n'ait avant le scrutin des bateaux à sortir de son chapeau de magicien. L'interprétation de ce coup est-elle réductible à des raisons économiques et à la "crise" ? Les commentateurs ont été sur ce point d'une grande discrétion.

Le 29 mars 2012 complété le 17 avril. JR
 
 
NEWS ACTUALISEES
 
Des rumeurs de vente à des commandes historiques :Embellie de la navale, le vivier d'emplois est-il prêt ? 12 avril 2014
 
1 octobre 2013, Cinquantenaire de la mort d'Edith Piaf, cette icône d'un peuple, la crise de la mondialisation rattrape une des premières économies "décollées" de la périphérie dans le développement capitaliste, La Corée. La Navale française est plus que jamais à l'encan du Monopoly financiers, sur fond de déliquescence de l'Etat français. A suivre..L'annonce (OF 10 octobre 2013) de la vente possible des chantiers navals de STX Europe par le groupe coréen STX, même si elle était dans l'air du temps depuis plusieurs mois, n'avait pas manqué de faire réagir dans l'enceinte du chantier nazairien. A commencer par les différents syndicats qui se trouvaient actuellement en pleine campagne pour les élections professionnelles du 17 octobre.

Ces bruits alimentaient de nouvelles craintes alors que les accords d'entreprise avaient été dénoncés par la direction et que le défi du plus gros paquebot du monde commençait. L'importance symbolique nationale des Chantiers a depuis contraint le pouvoir politique, au fond d'une crise de confiance et de crédibilité sans exemple dans l'histoire française, de joindre sa mobilisation à celle de la direction du chantier. Deux commandes sont survenus l'hiver 2013-2014, mais paradoxalement la longue période de réduction de l'offre d'emploi de personnels qualifiés risque d'avoir tari ce qui fut un vivier séculaire voire millénaire. C'est la question qu'ose (peut-être) poser le quotidien Ouest-France le samedi 12 avril 2014. Jusqu'où la longue prédation de ce trésor historique permettra-t-elle de maintenir un établissement nazairien de construction navale ? Ouest France, Saint-Nazaire - 11 Avril
 
 
Après la construction de l'Oasis, la navale devra trouver les moyens de construire deux autres paquebots et plusieurs ferries. | STX. Après les importantes commandes de navires prises par les chantiers STX depuis trois mois, le bassin nazairien est-il en mesure de répondre aux besoins ? Pôle emploi est depuis longtemps sur la brèche pour anticiper les demandes d'employeurs  et déployer de la formation,...lire demain dans l'édition Ouest-France de Saint-Nazaire.
 
Un gage de pérennité ? L'immense portique emblème d'une Basse Loire encore productive et ouvrière ou l'Estuaire touristico-cultureux. Quelle logique l'emportera ? Le portique le plus puissant d’Europe est assemblé | Bernard BIGER STX France
 
 
La poutre a fini d’être hissée à plus de 55 m de haut aujourd’hui et le géant rouge et blanc domine désormais Saint-Nazaire
 
Après quinze jours d’opérations délicates, le plus puissant portique d’Europe est installé au-dessus des chantiers navals. Ce monstre de 5 000 tonnes sera, à partir de janvier, capable d’arracher du sol des blocs de navires en construction pesant 1 200 tonnes et mesurant 40 mètres de large. Haut de 65 m, visible à des kilomètres à la ronde, ce nouvel outil aura coûté 30 millions d’euros à l’entreprise STX et permettra de diminuer de 30 % les temps de manutention.

L’ancien portique ne pouvait soulever « que » 700 tonnes, il avait 45 ans. « Sans portique, il n’y a pas de chantier naval. C’est un signe fort qu’on va continuer à construire des navires à Saint- Nazaire jugeait il y a quelques jours, Bertrand du Charlat, responsable du montage. Les chantiers STX France ont démarré lundi 23 septembre à Saint-Nazaire la construction du plus grand paquebot de croisière du monde, un navire de la classe des "Oasis", pour l'armateur américain Royal Caribbean Cruises, en découpant symboliquement la première tôle de la coque.  Capital 21:10:2013
 
 
Un paquebot géant pour les chantiers STX de
Saint-Nazaire
 
Le Figaro, Eric De La Chesnais 28/12/2012 à 10:19 | publié le 27/12/2012 à 23:58
Chantier de construction du paquebot Queen Mary 2 à Saint-Nazaire en 2003.Crédits photo Jean-Christophe MARMARA ; Richard VIALERON/Le Figaro
 
 
La commande de la compagnie américaine Royal Caribbean International, numéro deux mondial de la croisière, tombe à pic. Le navire sera l'un des plus grands jamais construits à Saint-Nazaire
 
Comme un cadeau de Noël qui arrive à point pour les salariés des chantiers STX de Saint-Nazaire. En effet, la compagnie américaine Royal Caribbean International, numéro deux mondial de la croisière, a commandé un paquebot géant de type Oasis aux chantiers navals STX France (ex-Chantiers de l'Atlantique). STX France est détenu à 66% par STX Europe (filiale du sud-coréen STX Shipbuilding) et à 33% par l'État. Ce bateau sera livrable mi-2016. En outre, le croisiériste international a posé «une option pour un deuxième navire livrable mi-2018», ont annoncé jeudi soir les chantiers STX.

À titre de comparaison, les deux premiers navires de type Oasis, l'Oasis of the Seas et l'Allure of the Seas, livrés en 2009 et 2010, sont les plus grands navires au monde. «Dotés de 16 ponts et de 2700 cabines, ils peuvent accueillir jusqu'à 5400 passagers et 2100 membres d'équipage», ajoute STX. Ils avaient coûté chacun 900 millions d'euros, mais ce troisième exemplaire, pour la construction duquel plusieurs chantiers étaient en compétition dans le monde cet automne, devrait coûter moins cher.
 
Concurrence féroce entre les chantiers
 
La concurrence est féroce entre les chantiers navals internationaux et le contexte économique morose, poussant le prix des navires à la baisse. D'une longueur de 361 mètres et 47 mètres de large, ce ­navire sera l'un des plus grands jamais construits à Saint-Nazaire. Cette commande, qui représente dix millions d'heures de travail réparties sur trois ans, s'apparente à une bouffée d'oxygène dans un contexte tendu pour STX. Les chantiers navals de Saint-Nazaire, qui emploient directement 2100 personnes et 4000 en sous-traitance, risquaient en effet de boucler leur deuxième année sans commande.

Cela les aurait placés en situation précaire. Dans la foulée de cette bonne nouvelle, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici, se «félicitent» de la commande d'un navire de croisière aux chantiers navals STX France et saluent «l'excellence du savoir-faire français dans la construction navale». «Cette commande passée par l'armateur Royal Caribbean Cruise Line (RCCL) témoigne de l'excellence du savoir-faire français dans la construction navale», soulignent les deux ministres dans un communiqué de presse.

Début de construction programmé en septembre «Nous sommes très satisfaits, la concurrence a été rude avec la Finlande», s'est de son côté félicité Laurent Castaing, directeur général de STX France sur i-Télé. «Cela va d'abord donner de l'emploi chez nos coréalisateurs», a-t-il ajouté. Depuis un peu plus de six mois, les bureaux d'études et certains secteurs de fabrication étaient touchés par du chômage partiel, tandis que selon les syndicats certains sous-traitants avaient commencé à licencier. Selon STX, «les études démarreront dès le mois de janvier 2013 pour un début de construction programmé en septembre 2013.

Il va falloir compter de 4 à 6 mois avant que le chômage partiel ne commence à se résorber, a néanmoins souligné Nathalie Durand-Prinborgne, déléguée syndicale pour FO, pour qui cette commande géante a bénéficié de l'intervention de l'État français. La commande du géant de mers devrait toutefois permettre de sauvegarder des centaines d'emplois notamment chez les sous-traitants. Interpellé à l'Assemblée nationale le 18 décembre dernier sur la situation difficile dans laquelle se trouvaient les chantiers STX, le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, avait promis le 18 décembre de «sauver les Chantiers de l'Atlantique», en les aidant à «remporter de nouveaux contrats à l'export» et en encourageant la diversification.

A l'automne 2012 (article du Figaro supra), le gouvernement socialiste qui s'était fort malheureusement illustré par un cafouilleux déshabiller Pierre pour habiller Paul, en allégeant le site Arcelor Mital de Basse Indre de certaines productions pour les installer à Floranges orpheline de toute solution, obtient un succès industriel avec enfin une grosse commande pour les chantiers STX de Saint-Nazaire, illustrant s'il en était besoin la permanence du symbole ouvrier nazairien dans l'imaginaire national.. La visite du premier ministre Jean Marc Ayrault le 21 janvier fut pour le moins modeste par son manque d'éloquence pour valoriser ce haut fait.

Comparée à l'audace vitale de la parole sarkozienne dans le même espace des Chantiers, la "gauche" fait finalement, ici comme ailleurs, piètre figure. Ouest France 21 janvier 2013 (Web) Lors de sa visite chez STX, le Premier ministre est revenu sur l'accord intervenu le 11 janvier entre patronat et syndicats sur l’emploi. « Il y aura d'autres solutions lorsque des difficultés arrivent que le licenciement. Cette étape est donc très importante. On peut s'y prendre autrement, et aussi par la voie de la négociation entre partenaires sociaux.»
 
Lire aussi
L'article issu d'une de communication in www.lestamp.com/articles.htm Prolétarisation achevée prolétarisation inachevée dans les mondes ouvriers (réédition) 1 - L'article Les Trente Glorieuses de la CGT nazairienne et les aléas de la mondialisation    parues dans Les Annales de Bretagne et des  Pays de l'Ouest Réédité par Persée en 2011 et disponible intégralement. -et comparativement,  Nantes un essai d'identification, J Réault in www.lestamp.com/articles.htm Entendre, en direct, À Saint Nazaire : ou la véritable histoire des chantiers de l 'Atlantique : en direct des chantiers de Pen Houët. 3, [Émission n °3, diffusée le 3 octobre 1991] de Sylvie Andreu; Laurence Bloch, productrice radio.; Marie-France Nussbaum; Jacky Reault; avec Jean-Paul Molinari; Paul Malnoë; Pierre Rambaud, syndicaliste.; Institut national de l'audiovisuel (France) (1986-....) ; Institut national de l'audiovisuel (France) (1974-1982); et al  CD de musique : CD audio, Langue : Français, Éditeur : [S.l. : s.n], 1999
 
 
ANNEXES VOTE A TRIGNAC AUX EUROPEENNES DE 2014
 
 Participation : 38,75 %

Gilles LEBRETONLFN LISTE BLEU MARINE- NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE  24,31 %478 votes
Isabelle THOMASLUG CHOISIR NOTRE EUROPE  19,79 %389 votes
Myriam MARTINLFG FRONT DE GAUCHE - ROMPRE AVEC L'AUSTERITE POUR REFONDER L'EUROPE  14,39 %283 votes
Alain CADECLUMP POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC ALAIN CADEC  12,72 %250 votes
Yannick JADOTLVEC LISTE EUROPE ECOLOGIE  7,17 %141 votes Jean ARTHUISLUC UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-L...  5,65 %111
votes
Cécile BAYLE DE JESSÉLDVD DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTÈME, NI EXTRÊMES AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNA...  3,97 %78 votes Emmanuel POILANELDVG NOUVELLE DONNE  3,20 %63 votes Christian GUYONVARC'HLDIV LA BRETAGNE POUR UNE EUROPE SOCIALE -  BREIZHIZ DORN-HA-DORN GANT POBLO...  2,19 %43 votes
Valérie HAMONLEXG LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS  2,14 %42 votes
René THIEBLEMONTLDIV CITOYENS DU VOTE BLANC  1,48 %29 votes
Christian TROADECLDIV NOUS TE FERONS EUROPE !  0,97 %19 votes Marie DE BLICLDVD FORCE VIE  0,66 %13 votes Véronique RICHEZ-LEROUGELDVD NOUS CITOYENS  0,56 %11 votes
Pierre LE MENAHESLEXG POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURES ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AU...  0,41 %8 votes
Jean-François GOURVENECLDIV UPR OUEST  0,20 %4 votes
Lyse BORDAGELDIV ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE EQUITABLE POUR L'EUROPE  0,15 %3 votes
Daniel MERLETLDIV LA FRANCE SE RÉVEILLE  0,05 %1 votes Caroline BOUISSOULDIV DECROISSANCE OUEST  0,00 %0 vote Nicolas REYLDVG MOUVEMENT SOCIALISTE ALTERNATIF (MSA) 0,00 %0 vote
Françoise MORVANLDIV FEMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE  0,00 %0 vote
Vincent LANCIENLDIV PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN  0,00 %0 vote
Jean-Philippe CHAUVINLDVD POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE  0,00 %0 vote
Christine PICAVEZLEXG COMMUNISTES  0,00 %0 vote
Bertrand KERUZORELDIV DÉMOCRATIE RÉELLE  0,00 %0 vote

Votes blancs  2,67 %55 votes
Votes nuls  1,80 %37 votes
Population 7 008 habitants(Données Insee 2009)
Inscrits75,78 %5 311
Votants38,75 %2 058
Abstention 61,25 %3 253
Exprimés 37,02 %1 966  

Malville Aéronautique : Duqueine se déploie à Malville et crée des emplois Pierre CAVRET. (Nantes Maville et/ou Ouest France Économie   vendredi 22 mars 2013  Le sous-traitant aéronautique Duqueine se muscle sur ses sites en Roumanie, dans l’Ain et à Malville (Loire-Atlantique). Avec de nouveaux emplois à la clé. Vendredi le groupe Duqueine annonce qu'il va investir 20 millions d’€ pour augmenter la capacité de production sur les trois sites du groupe. A Malville, qui emploie déjà 220 personnes, le bâtiment industriel va s’étendre sur 4000 m2 supplémentaires. Des sols propres, des autoclaves et des machines numériques vont être installés. Un chantier de 7 millions d’€ qui sera réalisé en 2013.

Aujourd’hui le site de Malville travaille sur des panneaux acoustiques et des pièces de structures de pointe avant. Le groupe qui intervient sur les programmes A320, A330, A380 et A350 veut maintenant asseoir sa capacité de production. « Les travaux de tuyauterie, jusque-là effectués à Malville, vont être transférés en Roumanie », indique Gilles Duqueine. Le site pourra ainsi absorber les montées en cadence des pièces en composites. « D’ici 2014 et 2015, l’effectif augmentera de 25 à 35 emplois nouveaux en fonction de la productivité des nouvelles lignes », prévoit le dirigeant.    
 
 
Evenements
 
Inquiétude pour les Chantiers de l'Atlantique 26 octobre 2019
 
A Saint-Nazaire, on vit, on mange, on dort avec les Chantiers de l’Atlantique note l'Express : "Avec 3 200 salariés, auxquels il faut ajouter 5 000 postes chez les sous-traitants, l’entreprise est le plus gros employeur de la région avec Airbus. Mais on l’aurait presque oublié : depuis février 2018, ce fleuron français est, sur le papier et sous réserve du feu vert bruxellois, qui doit tomber à la fin du mois, la propriété de l’italien Fincantieri, le leader mondial du secteur." Certains experts et syndicats s'inquiètent, loin d’éloigner le spectre de la menace chinoise, la fusion franco-italienne ferait au contraire entrer le loup dans la bergerie.

Fincantieri a créé une coentreprise avec China State Shipbuilding Corporation (CSSC), prévoyant notamment un transfert de technologie et un éventuel transfert de charge : qui nous dit que nos commandes ne finiront pas par être aspirées par les chantiers chinois ? s’inquiète Nathalie Durand-Prinborgne, secrétaire FO des Chantiers de l’Atlantique. Ce qui est sûr, c’est que Pékin se met en ordre de marche. En juillet, la Chine a annoncé la fusion de ses deux champions nationaux, CSIC et CSSC, pour créer un acteur mondial de premier plan."
 
 
Le Mistral à l'encan sur les quais nazairiens ou l'allégorie d'une France crépusculaire ? (emprunté à Capital 16 mai 2015) La Russie réclame 1,163 milliard d'euros d'indemnisation à la France pour l'annulation du contrat portant sur la livraison de deux porte-hélicoptères Mistral, a-t-on appris vendredi de source russe au fait des négociations. /Photo prise le 23 décembre 2014/REUTERS/Stéphane Mahé Porte-hélicoptères "russes" à Saint-Nazaire Juillet 2014, avant d'être vendu à une dictature sunnite financé par une théocratie sexiste. Voir in fine la réaction publique de J Réault à la menace de l'OTAN et des USA sur les contrats franco-russes de STX Saint-Nazaire et la parole de l'Etat français.

Depuis le président de la République française s'est incliné devant l'OTAN. Shame !   25 mai 2014, Le Chantier de Saint-Nazaire est de nouveau en vente. Le Front National de Marine Le Pen est la deuxième force politique nazairienne, et la première à Trignac (Voir le vote en bas de ce fichier) où il capte la place tribunicienne qu'avait tenue le PCF au XX° siècle.(Elections européennes) Seule la problématique des formes et degrés de prolétarisation permet de rendre compte de l'implosion d'un ex "vote de classe"   Octobre 2016.... L'Etat cherche un repreneur./   juillet 2012 lES CONTRATS RUSSES DE stx sAINT6nAZAIRE? SOUS MENACE DE L OTAN ET DES USA Réaction de Jacky REAULT  dans le FIGARO ; Sur l'article du Figaro.fr Ces soldats russes du Mistral, fantômes de Saint-Nazaire Jacky REAULT
 
On ose espérer que la mairie de Saint-Nazaire saura se montrer digne de la grande histoire de cette ville de constructeurs de navires, fleuron de notre nation, et ultime survie peut-être de ce qui fut la grande classe ouvrière sujet de l'histoire. S'il n'y avait pas d'accueil le déshonneur retomberait sur nous tous mais d'abord sur ceux qui se seraient ainsi abaissés. Sur l'article du Figaro.fr Mistral: les ouvriers terminent les finitions sur le «Vladivostok» Jacky REAULT
 
On ne peut qu'espérer que ce gouvernement saura respecter l'honneur de la France, de la parole donnée, de la fidélité à nos alliances stratégiques de temps long, d'indépendance nationale, même si ce sera tout ce qui en reste. Les ouvriers de Saint-Nazaire nous donnent toujours raison d'espérer. Le 31/07/2014 à 22:03
 
29 juillet 2014 PRINTEMPS 2015 DE LA HONTE. La parole de la france a cede aux pressions  exterieures
 
 
9° Eté" du Lestamp Et Dieu
APPEL à COMMUNIQUER
 
 
 
Bronze de Françoise Marbleu image offerte à Jacky Réault à l'occasion de la parution
 
 
Joëlle DENIOT Antigone MOUCHTOURIS
Jacky REAULT Eros et liberté,
Trois essais de sociologie et d'histoire Paris
Le Manuscrit Juillet 2014
 
Cliquer sur l'image pour accéder au livre
 
 
 
Nantes Semaine 
du 4 au 10 mars 2013
 
 
 
A la Galerie Atelier-Expo 14 rue Joseph Caillé
se déroulera l'exposition des dessins, encres, gouaches, fusains, de Mireille Petit-Choubrac qui a illustré le livre Edith Piaf, la voix le geste l'icône. Paris, Le livredart (cliquer). Le vendredi 8 mars lors du vernissage (18 h 30). Laurent Danchin, critique d'art, animera  à partir de 19 h 15 15 une table ronde qui permettra à l'artiste, à l'auteur, Joëlle Deniot, et à son préfacier, Jacky Réault, d'expliciter le sens et les enjeux artistiques, sociologiques et anthropologiques d'un tel ouvrage.

Que signifie l'insertion pérennisée dans une culture populaire et commune française comme universelle, de la voix iconisée et des chanson d'Edith Piaf ? Quel est le statut intellectuel d'un tel ouvrage très singulier entre sciences sociales revisitées et culture commune ? Un débat sera ouvert avec la salle à l'issue duquel la chanteuse Violaine Guénec et l'accordéoniste Bertrand Bugel interpréteront des chansons d'Edith Piaf. 
 
 
Jacky Réault  36 ans de sociologie ouvrière
 
Août 2014, Un colloque international et la publication d'un ouvrage sur l'apport des intellectuels grecs en Europe (A. Mouchtouris P. Christias, Actualité de la pensée grecque, Paris, Le Manuscrit juillet 2014, a été l'occasion pour Jacky Réault de revenir à la fois sur la genèse de sa sociologie ouvrière et sur l'histoire idéologique du département de sociologie de Nantes fondé par Michel Verret, Jacky  Réault,
 
 
De Nicos Poulantzsas à Cornelius Castoriadis, deux ponctuations grecques grecques d'un itinéraire sociologique  en France (1968-2009)